Articles les plus récents

Line up

Jean-Louis POMMIER : Trombone, composition, chant, slam et direction
Desdamona : Slam, chant
Alain VANKENHOVE : Trompette, bugle
Alban DARCHE : Saxophones, compositions
Rémi SCIUTO : Saxophones baryton, basse, alto, clarinette, flûte.
François THUILLIER : Tuba
Christophe LAVERGNE : Batterie, percussions

Présentation

QÜNTET (prononcer : « Qu’une tête ») est un ensemble de cinq musiciens de talent qui sont avant tout cinq passionnés évoluant comme une seule entité.

Depuis sa création en 1998 par Jean-Louis Pommier, la musique de QÜNTET reste profondément originale, libre mais festive, avec cette facilité à mélanger l’écrit et l’improvisé, à privilégier le jeu collectif bien qu’agrégeant des solistes très libertaires. Affranchie de ses influences passées (Gerry Mulligan ou le quintet de Dave Holland), Qüntêt est l’une des formations les plus captivantes de la scène française.

L’écriture se veut plus aventureuse que révolutionnaire.

Les musiciens de QÜNTET aiment bombarder la matière jusqu’à ce qu’elle éclate et libère l’énergie.
Dans cet atomiseur on y trouve des valses, des tangos, du swing, du carré, du funk, de l’impair, du silence… Tout cela produit des ciels bleus, du rire, de la fierté, du sentiment amoureux, du silence… tout un tas de choses partagées avec un grand nombre de personnes sur la planète !

Projet Mots Croisés

En 14 ans d’existence et deux albums cette formation sans instrument harmonique a malaxé différents matériaux, dont beaucoup étaient issus de la dynamique de la danse.

Une nouvelle aire/ère de jeu s’ouvre ici par l’écriture de Mots Croisés.
Une voix/voie entre le jazz, le slam, le rap, l’impro, le freestyle, l’écriture, l’anglais, le français, l’acoustique, le synthétique, la poésie et sa profondeur, la rage et son immédiateté. Une écriture singulière soulignée par une orchestration particulière sans instrument polyphonique ou l’harmonie reste en permanence à construire. Une voix qui ne porte pas uniquement un « son de cité » , même si elle en emprunte son énergie rappeuse et qui parle des profondeurs de l’humain. Deux langues dans une même chanson.

Le rap et le slam ont introduit une dimension nouvelle dans le rapport que le mot entretien avec la musique. Leur naissance dans l’univers anglo-saxon apporte une coloration particulière à ces nouvelles voies/voix tout comme sa source sociale a forcément marqué le son et les thèmes qu’ils portent. Le jazz reste avant tout pour moi une attitude où le muscle de la réactivité est sollicité en permanence. Une attitude qui puise autant dans l’histoire cette musique que dans les nouvelles formes de langages qui ne cessent d’apparaître. Les notions de pulse et de flow entrent naturellement en résonnance avec la quête du rythme et de la pulsation propre au jazz.

Trait d’union entre jazz et chanson, ce projet donne corps à l’envie d’introduire le mot dans les compositions musicales. Mots croisés est une passerelle entre le slam et l’univers du Qüntêt.
La chanteuse américaine Desdamona est invitée à rejoindre le Qüntet pour cette nouvelle aventure musicale. Le Qüntêt agrandit ses basses et multiplie ses grooves en accueillant le tubiste François Thuillier qui est aussi un soliste hors du commun.

Revue de presse

Citizen Jazz / Juillet 2016
Chronique de Franpi Barriaux
« Le tromboniste est toujours un peu vocaliste. Le timbre de l’instrument où excelle Jean-Louis Pommier, si proche de la voix, et sa propension à être volubile créent parfois l’illusion du discours parlé. Une impression d’autant plus vivace que celui-ci évolue dans une atmosphère de Brass Band, au milieu de soufflants que seule une batterie départage. Pas n’importe quelle rythmique par ailleurs, puisque c’est la polyrythmie agile de Christophe Lavergne qui est convoquée. Il donne un allant remarqué à la discussion entre piliers de Yolk, de ceux que l’on retrouvaient dans Le Gros Cube, auquel on songe souvent. A Pommier et Lavergne s’ajoutent Alban Darche et Alain Vankenhove qui construisent tous ensemble, sur un morceau comme « Une journée compliquée / Complicated Day » une œuvre ciselée, luxueuse, extrêmement ouvragée à laquelle s’ajoute le tuba de François Thuillier et la flûte de Rémi Sciutto, nouveaux venus qui apportent du relief, pour un septet qui ne dit pas son nom. Qüntêt, qu’une tête, dissimule son nom à merveille. Ce sont bien cinq soufflants, une voix et un batteur qui animent ce cinq à sept. »

L’album figure parmi les élus Citizen Jazz de 2016.

Pour lire la chronique complète, cliquez ici.

Les Dernières Nouvelles du Jazz / Juin 2016
Chronique de Xavier Prévost
« Dix-huit ans déjà Qüntêt (prononcer « Qu’une tête »), imaginé par le tromboniste Jean-Louis Pommier, promène sa singularité dans le paysage du jazz hexagonal. Ce musicien sarthois, dont la réputation s’étend même au-delà de nos frontières, conserve le goût des proximités anciennes : toujours associé au saxophoniste Alban Darche, pilier du label nantais Yolk, il explore sans relâche de nouveaux univers. L’Europa Jazz du Mans, et L’Estran à Guidel (où a été enregistré le CD), avaient accueilli en 2015 sa rencontre avec la slameuse états-unienne Desdamona, déjà repérée ici pour sa collaboration avec le groupe Ursus Minor ( « I Will Not Take "But" for an Answer », Nato). La vocaliste partage sa prosodie syncopée, et la rédaction des textes, avec le tromboniste, lequel signe les musiques (sauf celle d’une plage,Corps à corps, co-signée par les deux saxophonistes). La musique est un subtil dosage d’expressivité afro-américaine, de mélodies jazzeuropéennes, et de rythmes secoués par le temps présent. Ruptures, surprises, saillies impromptues et lyrisme assumé font que l’on s’accroche au flux musical sans le quitter. Les textes de Desdamona sont percutants, mais le flow respire aussi le goût de l’articulation poétique. La musique est finement composée, selon une dramaturgie qui intègre parfaitement les mots parlés (en franglais, spoken words). Les textes de Jean-Louis Pommier respirent l’humour du quotidien, et une fantaisie sans entraves, où s’insèrent parfois des répliques en anglais de Desdamona. Les musiciens, qui font chœur parfois aussi, débordent de fine énergie, et les improvisations, souvent concises, décoiffent furieusement. Bref c’est un vrai moment de plaisir, musical et textuel : là où l’on aurait pu craindre une concession à l’air du temps, c’est une vraie aventure artistique. »

http://www.lesdnj.com/

Miroir de Drame - Blog Médiapart / Juin 2016
Chronique de Jean-Jacques Birgé
« Le trombone Jean-Louis Pommier (que nous avions judicieusement engagé sur le conseil de François Corneloup pour une musique de film avec Bernard Vitet il y a déjà neuf ans) s’est adjoint le saxophoniste Alban Darche, le sax-clarinette-flûtiste Rémy Sciuto, le trompettiste Alain Vankenhove, le tubiste François Thuillier et le batteur Christophe Lavergne pour composer de subtils arrangements sur lesquels il scande les textes qu’il a écrits avec la slameuse de Minneapolis. Le français est tout en retenue théâtrale quand l’Américaine fait rebondir les syllabes comme des ballons de basket. Les cuivres rattrapent les balles haut la main tandis que les voix égrainent les moments secrets de chacun. »

https://blogs.mediapart.fr/jean-jacques-birge/blog

ARCHIVE

Jazz Magazine / Juin 2008
« On retiendra pour l’essentiel de "Faux semblants" une écriture archi variée, créative où la partition et l’improvisation dialoguent avec limpidité et pertinence. »

Haute-Fidélité
« Le désir de faire plaisir et de se faire plaisir. La joie communicative qui émane de ce disque (“On the road enfin…”) rafraîchissant est vraiment précieuse. […] A consommer, donc, sans modération. »

L’hebdo
« Incroyable folie musicale ! Réjouissant compromis de compositions originales scrupuleusement écrites et de multiples “parasites” relevant de l’improvisation. »

Jean-Louis Pommier


Co-fondateur du label et du collectif Yolk.

Groupes Actuels :

  • Qüntêt
  • Jazzarium de Guillaume Saint James
  • Le Gros Cube
  • Orchestre dirigé par Franck Tortiller
  • Le X’tet Bruno Regnier.
  • Trio Lavergne-Thuillier-Pommier LPT3
  • Trio Tick Trip Dirigé par Santiago Quintans avec Matthieu Donarier
  • Jazz around the Bunker avec « Lila et Caetera » : Guillaume St James, M. Donarier, S. Boisseau, A Lechantre, Lila Tamazit
  • Trio Paul Davies
  • Quartet D’Alain Bruel
  • Quartet de Bertrand Renaudin
  • Le Tatiphone de G. St James et Hervé Batteux
  • Les ensembles Diagonale et Pick Up de Jean-Christophe Cholet
  • La diagonale du Cube projet « Tombeau de Poulenc » sous la direction d’Alban Darche et J.C. Cholet
  • 11 duo avec Patrice Héral
  • Nawa Jazz et le trio des frères Khoury

Trajectoires et formations :

Big Band Jean Loup Longnon, Big Band Ornicar, Bande à Badault, Onztet de Caratini, multicolor Feeling d’Eddy Louiss, ONJ Badault, « Swing machine » de Gérard Badini, Nonet d’Arnaud Mattéi, Octet de Claude Barthélémy, Zoom Top Orchestra Bertrand Renaudin, Orchestra Improvisa Gouirand/Pansanel, « À suivre » X’tet Bruno Regnier, les Chansons Tombées du Ciel de Claude Barthélémy, Trio de Paul Davies, ONJ Barthélémy, Gros Cube Alban Darche, Co-Fondateur du label Yolk avec Alban Darche et Sébastien Boisseau, ONJ Franck Tortiller.

Discographie :

  • Eddy Louiss Multicolor Feeling Fanfare/ Night and Day
  • La bande à Badault “En vacances au soleil” /Label Bleu
  • ONJ Badault/ Label Bleu
  • Claude Barthélemy « Sereine » /Label Bleu
  • Paul Davies trio « Gone Tomorow »
  • Le Souffle des Terroirs /Yolk
  • Qüntêt « On the road enfin » /Yolk
  • suivre X’tet « Paris Calvance »/Yolk
  • Jazzarium de Guillaume Saint James « les poissons rouges », « Météo songs », « Polis »
  • ONJ Barthélemy « Admirabelamour »/ Label Bleu, « La Fête de l ‘eau » /Chant du Monde
  • Gros Cube « la Martipontine », « Polar mood »//Yolk
  • À suivre X’tet « variations altérées », « suite de Danses » /Yolk, « Au large d’Antifer »
  • ONJ Tortiller « Close to heaven », « Electrique », « Valse »/Chant du Monde, « Pearl »
  • Qüntêt « vents dominants » /Yolk
  • Trio Lavergne/Pommier/Thuillier « déjà 7h du mat !? »/Yolk
  • Orchestre Franck Tortiller « Janis, The black Pearl »
  • Bertrand Renaudin Quartet « Play »
  • Brass Danse Orchestra « la danse du souffle »

Pédagogie :

  • 85 –95 : Eveil Musical en école de Musique et dans le cadre de projets pédagogiques
  • de festivals (banlieues bleues, AsproJazz, Parthenay, Europa Jazz, Rencontres internationales de jazz
  • de Nevers)
  • Classes de trombone de Mayenne
  • Classes de trombones de Lambale
  • Résidence au sein d’écoles de musiques : St Herblain, Evron, Rezé, CRD Le Mans
  • Concert conférence à Reims
  • Masterclass à Munster stage de trombone
  • Ze Stage Vosges
  • Projet Harmonie à Marciac 2011 (ODH des jeunes du Gers, ODH des Landes), 2012 (Harmonie de
  • Mure)t, 2013 (Harmonie d’Orthez, 2014 (harmonie de Bayonne), 2015 (harmonie de Foix)
  • Stage de trombone de Franche Comté 2013,2014
  • Masterclass de cuivres écoles de musique de Laval et Bonchamps 2013
  • Stage de Big band de Millau 2013
  • Masterclass trombone CRD Palaiseau/Orsay. Interventions et concert avec le département Jazz.

Commandes d’écritures :

  • Commande Radio France « alla breve » .
  • Europa Jazz Festival / Harmonie de Villaine Baïlleul
  • Harmonie de la CCPM (communauté de Communes des Portes du Maine) (72) dans le cadre d’une résidence du Qüntêt.
  • Commande d’état pour la fanfare de Banlieues Bleues dans le cadre du festival BB
  • Ensemble de trombones de Mayenne
  • Fédération Musicale des Pays de la Loire pour orchestre d’harmonie
  • Pièce pour Trombone solo et brass band par l’Impérial Brass Band de Caen. Soliste : Nicolas Moutier
  • Fanfare Zéphirologie.
  • Ecole de musique de Rezé pour atelier de Jazz
  • Création d’une pièce pour orchestre d’harmonie et trio LPT3. Harmonie de Muret et Festival de Marciac
  • Association des trombonistes de Franche Comté
  • Orchestre Cancelli musique
  • Création « La Fanfare des hominidés » Europa Jazz Festival 2014

Desdamona (USA)


Desdamona est née en Iowa à Mount Pleasant où elle grandit. Sa grand-mère écrit de la poésie et avec elle, chaque jour après l’école, elle concocte de petits poèmes en les illustrant. Se parents sont enseignants et sa mère s’adonne aussi à la poésie. Cette occupation se développe sans discontinuer jusqu’au collège où Desdamona a une envie forte de musique en voulant associer ses poèmes à ce qu’elle entend.

Là, elle crée un groupe de trois chanteurs, très inspirée par le groupe de r’n’b TLC. C’est avec un camarade de ce groupe qu’elle arrive à Minneapolis en 1996. En tournée des scènes ouvertes (open mic), elle est très vite remarquée et développe une carrière dans le hip hop, mais aussi de lectrice de ses textes. Elles fait la première partie de groupe comme Les Nubians, Wyclef Jean, GURU, Bahamadia, Zap Mama, Black Uhuru/Sly & Robbie, Saul Williams, Ursula Rucker, Eternia, Bgirl Rockafella et est invitée d’artistes du label Rhymesayers comme Brother Ali, Eyedea ou Atmosphere.

Privilégiant le lien social, Desdamona s’active dans des ateliers, rencontres, résidences dans des écoles, des universités, des prisons pour adolescent ou pour adultes. Elle est co-créatrice de B Girl, premier festival international dédié aux femmes dans le hip hop. Les connections sont dans différents pays : le We B*Girlz Festival à Berlin en 2008, le SheRock Festival de Minneapolis en 2008. Elle se bat pour imposer la présence féminine dans un milieu qui en a bien besoin.

En 2005, elle enregistre son premier disque The Ledge qui comprend des titres produits par Sly & Robbie, puis en 2007 un second album The Source avec d’autres titres produits par le légendaire Sudjamaïcain.

Avec le beatboxer, Carnage, elle crée le duo Ill Chemistry dont le disque parait chez Nato.

En 2008, elle participe avec ce groupe à la Black Dog Block Party pendant la convention républicaine à St Paul. L’affiche réunit des artistes comme The Coup, Junkyard Empire, Los Nativos, Kill the Vultures ou Fantastic Merlins, groupe avec lequel elle jamme volontiers. Desdamona est aussi l’invité de Junkyard Empire dans leur disque Real Politik. En 2009, elle se produit au festival Concrete and Grass de St Paul, ville où elle demeure, avec un orchestre élargi. Son activité pédagogique demeure importante.

Elle est invitée du festival Sons d’Hiver en février 2010 avec Ursus Minor et Boots Riley puis enregistre avec le groupe I will not take "but" for an answer. À l’automne 2010, l’ensemble tourne en France à la sortie du disque paru chez Nato.

Les musiciens du Qüntêt

Alban Darche : Saxophone
Disque après disque, multipliant les formats et les expériences, Alban Darche construit une œuvre originale, cohérente et libre. Il est l’ingénieux compositeur et leader du trio AD3 et du Gros Cube. Ce big band, composé de quinze instrumentistes parmi les plus talentueux de la scène jazz hexagonale, compte à son actif plusieurs albums dont un réalisé en 2007 avec le chanteur Katerine. Parallèlement à ces projets personnels, Alban Darche est membre du Qüntêt de Jean-Louis Pommier, du Sacre du Tympan de Fred Pallem et travaille avec, entre autres, Gabor Gado, Tim Berne, Marc Ducret, Steve Arguelles, Kenny Wheeler, Driss El Maloumi, Baptiste Trotignon, André Minvielle, Katerine, F.M., ...
Il collabore avec le chorégraphe Nasser Marin–Gousset et le metteur en scène Sylvain Maurice.
Artiste associé au théâtre d’Aubervilliers et à l’Estran à Guidel.

Alain Vankenhove : Trompette, bugle
Trompettiste, il suit des études musicales en Jazz, en formation classique et en électro-accoustique et obtient en 1997 un prix de Jazz et musiques improvisées au Conservatoire National Supérieur de
Musique et de Danse de Paris. Il dirige et compose pour le Big Band de Bourg La Reine depuis 2000, ce qui lui offre l’opportunité de former de jeunes musiciens pré-professionnels. Il est régulièrement amené à jouer avec de nombreux musiciens de la scène du Jazz Européen et joue actuellement au sein de l’ensemble dirigé et conçu par Bruno Régnier : X’Tet, du « Gros Cube » d’Alban Darche et du Quintet de Jean-Louis Pommier. Il fonde en 2006 le « Alain Vankenhove Quartet » avec Benjamin Moussay, Jean-Luc Lehr et Eric Echampard, et en février 2010 sort son premier disque « Beyond Montains » sur le label Yolk.

François Thuillier : Tuba
François Thuillier fait partie de la nouvelle génération de tubistes qui, associant leurs connaissances à un esprit curieux et inventif, ont à leur disposition un éventail très large de possibilités allant du jazz et musiques improvisées à l’orchestre symphonique. Il débute la musique à Doullens et après ses diverses récompenses aux conservatoiresd’Amiens, Lille, et Roubaix, il entre au CNSM de Paris en 1986 dans la classe de F.Lelong où il obtient trois premiers prix (saxhorn, tuba et musique de chambre). Sa discographie compte environ 80 CD. Il joue ou a joué avec Ars Nova, C. Barthelemy, l’Ensemble intercontemporain de P. Boulez, Michel Portal, l’Opéra de Lyon, le Wonder Brass Factory, le Mega Octet d’A. Emler, le Jazz Ensemble de Patrice Caratini....

Rémi Sciuto : Saxophone, alto, baryton, basse, clarinette, flûte
Ça commence avec plein de saxophone et plein de jazz de son plus jeune âge jusqu’à une vingtaine d’année.
Après des études au CNSM de Paris Rémi Sciuto participe à toutes les aventures du sacre du tympan de Fred Pallem sous ses différentes moutures. Parallélement ll rejoint le Jazz ensemble de Patrice Caratini avec qui il multiplie les aventures du trio au big band.
Longue collaboration dans les arts du cirque avec « les colporteurs » pour le spectacle « Fil sous la neige » et avec « Le cheptel Aleikoum » spectacle « Le repas ».
Il enregistre plusieurs et tourne avec son propre groupe « Wildmimi »

Christophe Lavergne : Batterie
Batterie et percussions. Christophe Lavergne a suivi ses études de percussions au C.N.R. de Nantes avec Gérard Hieronimus. Il étudie le jazz en autodidacte et se rend à New-York à de nombreuses reprises pour étudier la batterie à la New School et au Drummer’s Collective avec Billy Hart, Adam Nuss-baum, Charly Persip, Mike Clark et Marvin Smitty Smith. Il s’est produit ou à enregistrer avec Thôt, Le Gros Cube, Caroline, Emmanuel Bex, Stéphane Belmondo, Benoît Delbecq, Francis et ses Peintres, Katerine, Guillaume Saint James et Chris Brubeck, Louis Sclavis...

Le disque

Album : Mots Croisés/ CrossWords
Artiste : Qüntêt featuring Desdamona
Reference : YOLK J2066
Sortie : 24 juin 2016
Label : Yolk
Format : Digipack
Distribution : l’Autre Distribution
Code barre : 3760085430587

Titres

1/ Tension Palpable/Tension
4’36
2/ How many times/Last Inkling 5’12
3/ Tout l’temps coupable
5’15
4/ Une journée compliquée/ Complicated Day 9’47
5/ Je vis avec et tout va Bien/ Metropolis 5’57
6/ Un état intermédiaire 4’47
7/ Soft and sad 7’05
8/ Quiet, you got to keep quiet 5’00
9/ Physical mood/ The Wake 2’16
10/ Corps à corps 1’22
11/ Education physique 4’58

Total time : 56 minutes

Compositions : Jean-Louis Pommier
Textes : Desdamona et Jean-Louis Pommier

Enregistré par Ludovic Lanen en mai 2015 à l’Estran, Guidel (56).
Mixé par Olivier Ménard au studio Corner Box, Rocheservière (85).
Masterisé par Pierre Vandewaeter au Studio Lakanal, Montpellier (34).
P & C YOLK 2015.

Avec le soutien de :
Yolk, la Ville de Nantes, l’Estran -scène de la Ville de Guidel-, le FCM et l’ADAMI.

Les paroles

Version originale Traduction
1 - Tension Palpable/ Tension 1 - Tension Palpable/ Tension
The only way is up Toujours s’élever
We must Il nous faut
Shake the dust secouer la poussière
Kick it off, Donner un coup pied dedans
Yes Et surfer sur la vague
We must Exploser le ciel
Ride that wave Faire les quatre cents coups
Crash the sky Avant de mourir
Misbehave before we die Enfoncer les portes
Bust the door Mettre le feu au plancher
Crush the floor Se mettre en garde
Knuckle up En redemander
Come back for more S’écrouler, mordre la poussière
Tumbling down Faire volte-face
Hit the ground N’être nulle part
Spinning ‘round Empêtré
Can’t be found Prise de tête
Tangled up Je te mets au pied du mur
Take too much Je parle trop
Call your bluff Ressaisis-toi
Said too much Ressaisis-toi
Tighten up Ressaisis-toi
Tighten up Ressaisis-toi
Tighten up Gratte l’allumette
Tighten up Mets le feu
Strike the match L’oxygène
Light the fire Encore plus haut
Oxygen Accélère.
To take it higher Il n’est pas trop tard
Accelerate Bouge-toi
It’s not too late Crame, prends la vague
Agitate le tonnerre qui gronde
Incinerate Ne laisse pas la marée t’emporter
Ride the wave Grimpe la montagne
Rolling thunder Affronte l’orage
Don’t let the tide Résiste
Take you under Casse les normes
Climb the mountain Repousse les limites
Brave the storm Fais taire le démon
Be resistant Consume le feu jusqu’à ses cendres
Break the norm Fais monter le désir
Push the boundary Ressaisis-toi
Break it down Ressaisis-toi...
Hear the silence
Make a sound La tension monte
Fight the demon S’élève, se multiplie
Blaze the fire La pression s’exerce avec le temps
Burn it down Et retourne ton estomac
Birth desire elle te fait tourner la tête
Tighten up Cherchant à s’échapper de l’enclume
Tighten up qui pèse sur ta poitrine
Tighten up Ne lui accorde pas trop d’importance
Tighten up Laisse-toi aller au gré du courant (x3)
Le secret, ne pas se laisser prendre dans l’accélération,
Tension building la marche en avant, les détours, les torsions, les ralentissements,
Rising L’Univers tourne et tourne encore,
Multiplying Tourne avec lui,
Pressure pulling and Cale-toi sur lui,
Tying knots in your stomach Laisse-toi aller au gré du courant (x3)
Making your head spin Desserre un peu la prise
Aching for release et laisse-toi faire un tout petit peu
From the heavy weight on your chest Accepte, reviens
You try to let it go Sois le rythme
Go with the flow Souffle avec le vent
Go with the flow et remets-toi en marche
Go with the flow Sois le Phoenix
The trick is to not get caught up Élève-toi
In the acceleration Donne-nous davantage, ce n’est pas assez
the running, turning, twisting Élève-toi
Ride with it Élève-toi
Go with the flow Élève-toi...
Go with the flow
Go with the flow
Loosen your grip a bit
And let it go
Version originale Traduction
2 - How many times/Last Inkling 2 - Combien de fois / Le dernier soupçon
My body crashed to the floor Mon corps s’est écrasé au sol
head ricocheting off the hard concrete like a bouncing ball Ma tête heurtant le béton comme un ballon
but my head is not so resilient mais ma tête n’est pas si dure
The force of my body to pavement sent shockwaves La force de mon corps contre le pavé
rippling through my brain a transmis ses ondes de choc
Echoing for what seemed like hours à travers ma cervelle
résonnant tel un écho pendant des heures
The blow forced the blood to the point of impact
and the ink inside me jolted to my tongue Le coup a fait monter le sang jusqu’au point d’impact
as if there was only a moment to escape et l’encre dans mon corps a jailli sous ma langue
One last chance to be seen and heard comme s’il n’y avait qu’un moment pour s’échapper
Dernière chance d’être vue et entendue
No one knew that just beneath the surface
lurked truths anxious to escape my body Personne n’a su que juste au-dessous de la surface
As I lie there motionless se cachaient des vérités attendant d’être libérées de mon corps
Et tandis que je demeurais là immobile
The black ink, now rising to the surface​
left my tongue tattooed and tasting like metal L’encre noire, remontant désormais à la surface,
tatouait ma langue dans un goût de métal
It stained my teeth with the luscious mixture of Et marquait mes dents d’une mixture succulente
steam and scar, shadow and sun faite de buée et de cicatrice, d’ombre et de soleil.
My mind dreaming of what will never come Mon esprit rêvait de ce qui n’arriverait jamais
The words on my tongue, sunk in and bowed Sur ma langue les mots imbibés de ma salive
drenched in my saliva, worshipping the synapse coulaient et se repliaient, adorant les synapses,
firing like lightening behind my aching skull S’enflammant comme des éclairs derrière mon crâne douloureux.
I could hear their humming in my ears J’entendais leur bourdonnement dans mes oreilles
A chant that I could not decipher, yet my mind understood Comme un chant que je ne pouvais déchiffrer.
The ink and myself, now one, drunken and delirious Pourtant mon esprit comprenait
L’encre et moi maintenant ne faisions plus qu’un, ivre et délirant,
Words multiplied, spreading far and wide
First to the roof of my mouth, covering it like the Cistine Chapel Les mots se démultipliaient, se répandant au loin
Moving to my lips and cheeks, covering my eyelids D’abord contre mon palais, le tapissant comme le plafond de la chapelle Sixtine,
filling every blank space on my skin Atteignant mes lèvres et mes joues, recouvrant mes paupières,
remplissant le moindre espace blanc de ma peau.
By the time the words traveled to my toes
My limbs were languid and slow like an old man in his last days Le temps que les mots arrivent jusqu’à mes orteils
Nothing much left to say Mes membres devinrent gourds et lents
comme ceux d’un vieil homme agonisant
And once the words had taken up all the space on flesh Rien à ajouter.
I breathed one last breath and fell asleep
Et quand les mots eurent remplis tout l’espace de ma chair
What was once the form of me withered like paper in fire Je pris une dernière inspiration et m’endormis.
disappearing and drifting into the air as smoke
Ce qui était mon apparence se désintégra
Someone will breath me in and maybe they will comme un morceau de papier en flammes
choke on those words and choose to elaborate ​ s’évanouissant dans l’air en fumée.
on the inspiration these whispers might bring
Quelqu’un m’inhalerait et peut-être suffoquerait-il par mes mots
After collision between concrete and cranium et déciderait-il de s’inspirer de mon murmure.
a dissection of my mind and ink mode
eons past this physical death Après la collision entre le béton et mon crâne,
une dissection de mon esprit en mode encre,
the moment between thought and manifestation des éternités après cette mort physique,
a transmigration of soul into new skin
Living again through this reincarnation le moment entre la pensée et la manifestation,
une transmigration de l’âme sous une nouvelle peau.
Spirit falls away and words find new space to remain Vivant de nouveau grâce à cette réincarnation
radiating past the perceived power of light
L’esprit se dissipe
et les mots retrouvent un endroit où rester
irradiant au-delà de la puissance de la lumière.
Version originale Traduction
3 - Tout l’temps coupable 3/ Tout l’temps coupable / Guilty all the time
Un jour, une gare One day, at a station
Simple moment ordinaire​​​​ A simple bland moment
Où tu achètes ce qui t’est nécessaire Where you buy what you need
Un quiproquo A misunderstanding
Une mauvaise date sur ton billet A wrong date on your ticket
Et t’entends siffler le train And you hear the train whistling away...
qui s’éloigne… And the person you were with
et de l’échange où vous étiez deux Blames you for the horror
On ne retient que ta présence Of a departing evening train
Pour assumer l’horreur Without you
D’un train qui part dans le soir
Sans toi
So now you’re on your own
Te voilà seul face à cette machine bien trop grosse​ Facing a creature
Pour assumer toutes ses erreurs That is too big to admit its errors
Seul et trop petit And you are too small
Pour n’être que de bonne foi To be anything but honest
Ou bien trop gros Or else too big
Pour te trouver un assureur To take out an insurance
Qui a fait ci qui a fait ça ? Who did this Who did that ?
Rien ne se fait sans responsible Someone is always to be blamed
Tout l’temps coupable​​​​ And is guilty all the time
Ton portable te bouffe ton forfait ​​​ Your cell phone wastes your calls
It’s all your fault It’s all your fault
T’as pas acheté le bon billet You didn’t get the right ticket
It’s all your fault It’s all your fault
T’as pas reçu ce courrier chez toi You didn’t get your mail in your box
It’s all your fault It’s all your fault
Ton compte en banque a d’inexplicables fuites Your bank account has unexplainable leaks
It’s all your fault It’s all your fault
Défaut de fabrication sur ma bagnole Something’s wrong with your car
It’s all your problem It’s your problem
Tu n’as pas lu chaqu’ ligne du règlement You didn’t pay attention to the terms of the contract ?
It’s all your problem You’re just dumb
T’as pas de lunettes pour lire du ” juridique” You ain’t got your glasses for the small print ?
Better call your lawyer Get yourself a lawyer
Qui a fait ci qui a fait ça ? Who did this, who did that ?
Rien ne se fait sans responsible Someone is always to be blamed
Tout l’temps coupable​ And is guilty all the time.
Car tu n’es pas normal ‘Cos you ain’t normal
À trop vouloir comprendre To wish to understand
Ce que veut dire normal What normal means
Tout le temps coupable Always guilty
Car tu n’as pas de portable You ain’t got no cell phone
Nous crie la mère Michelle Shouts a woman by the window
Par cette fenêtre ouverte pour attiser la peur to scare us all
Ah ! la peur, quelle arme pour le contrôleur​Arrêt du tempo Fear ! What better weapon in the hands of the supervisor !
Aurai-je assez ​​​​​​ Will I have
D’appétit pour m’asseoir aux tables de la loi ​ Enough appetite to eat the Tablets of Stone ?
De courage pour m’avaler tout le pénal Will I have
D’abnégation pour lire tous les contrats Enough courage to swallow all the laws ?
Aurai je assez Will I have
D’énergie pour ne pas boire Enough self-denial to read all the contracts ?
De volonté pour ne pas fumer Will I have
D’envie pour faire toute ma compta Enough strength not to drink ?
Aurai je assez Enough grit not to smoke ?
De soupçons pour vérifier la date de preemption And enough will to do the books ?
Aurai je assez Will I have
D’amour pour vous aimer quand même Enough suspicion to check the expiration date ?
Quand vous m’aurez surligné Enough love to love you anyhow
l’alinéa caché When the hidden clause will suddenly appear ?
Incitation à la méfiance​​​ Incitement to mistrust
Incitation à la défiance ​​​ Incitement to distrust
Incitation à la déviance​​​​ Incitement to deviancy
Aurai-je assez Will I have
De temps, pour être aussi intelligent Enough time to be witty ?
Aurai-je assez Will I have
Confiance, pour ne pas sombrer lentement Enough self-confidence in order not to sink ?
Aurai-je assez Will I have
D’amour, pour ne pas devenir méchant Enough love not to become wicked ?
Aurai-je assez Will I have
D’intuition pour ne pas suivre une voie trop tracée Enough intuition to follow an off-beaten track ?
Aurai-je assez Will I have
De présence, pour ne pas me dissoudre dans l’indifférence Enough presence of mind in order not to wallow in indifference ?
Aurai-je assez Will I have
De patience, pour comprendre Enough patience to understand ?
Aurai-je assez Will I have
D’espoir pour continuer, à émettre un son Enough hope to carry on and utter a sound ?
Me croira-t-on​​​​​ Will you believe me
Quand je dis Non ce n’est pas moi​​ When I say it’s not me ?
Me croira-t-on Will you believe me
Si je ne suis pas conforme If I am different ?
Me croira-t-on​​​​​ Will you believe me
Quand je dis​​​​​ When I say
Ta voix n’est pas la foi Your voice ain’t no faith
Ta foi n’est pas la loi Your faith ain’t no rule
Ta loi n’est pas ma voie And your rule ain’t no way ?
Me croira-t-on​​​​​ Will you believe me
Si je m’épanouis loin de la réussite​​ If I flourish away from success ?
Me croira-t-on Will you believe me
Si je suis heureux sans m’enrichir If I manage to be happy without being wealthy ?
Me croira-t-on Will you believe me
Si l’amour est mon moteur​​​ If love is my drive
Et la Joie son carburateur​​​ And happiness my gas ?
Qui a fait ci qui a fait ça ? Who did this, who did that ?
Rien ne se fait sans responsible Someone is always to be blamed
Tout le temps coupable And is guilty all the time
Car tu n’es pas joignable You’d better be connected
Nous dit la mère Michelle Shouts us the Woman at her window
Par cette fenêtre ouverte pour attiser la peur Who wants to scare us all !
La peur Fear catches us and makes us
ça nous attrape et ça nous rend
Tout le temps coupable Guilty all the time
Surtout si tu n’as pas de portable Especially if you’re not on line
Pour surfer sur tous ces mondes To surf these intangible realms !
Improbables
Un clic pour savoir​​​​ One click to know
Un clic pour vendre One click to sell
Un clic pour voir One click to see
Un clic pour entendre One click to hear
Un clic pour tuer One click to kill
Un clic pour acheter One click to buy
Un clic pour comprendre One click to understand
Un clic pour fureter One click to browse
Un clic pour aimer One click to love
Un clic pour espionner One click to spy
Un clic pour voter One click to vote
Un clic pour trouver One click to find
Un clic pour chercher One click to search
Un clici pour s’évader One click to get free
Un clic pour jouir One click to come
Click, click, click, click…
Un clic pour se faire prendre… And one click to get caught…
Tout l’temps coupable You are
Always Guilty All the time
Guilty.
Version originale Traduction
4 - Une Journée Compliquée/ Complicated Day 4 - Une Journée Compliquée/ Complicated Day
Awakened by the stretch of time Réveillé par le cours du temps
(the yawn, aching for release) et la lumière en éclats sur ma colonne vertébrale
and light breaking on my spine Je me retourne afin de trouver
I reach back to find un contexte dans mon esprit
context in my mind
Un éclat de soleil coupe ma peau
------A sliver of sunlight cuts my skin Des vagues se percutent à nouveau
(hearbeat increase) Mettant du sel dans les blessures, glissent
Waves came crashing in again et alors je me mets à nager.
Salt in wound, slipping in
and then I begin to swim Mon cœur fait des complications
Mes sens s’effondrent.
A complication strikes my heart D’où nous sommes je ne peux rien voir
(no cure for this disease) combien de petites haltes et de départs
All my senses fall apart L’inévitable changement du jour à la nuit
I can’t see from where we are Le soleil semble briller de tous ses feux.
with every little stop and start
Reviens en arrière, sors de l’ornière,
The inevitable twist from day to night Glisse dans l’abysse
though the sun seems still shining bright Toute une liste de trucs que je dois faire
It’s fiery glare blinds my eyes Le temps m’empoigne.
and turns me dark inside -------- Dans ce rêve, je suis muet,
il m’arrache à mon sommeil.
Slip back, off track Trop à faire, trop de travail
Slide --- into the abyss, a list of things I have to do Trop à faire, trop de travail
Time takes me into it’s grip Trop à faire, trop de travail
In this dreams I cannot speak, ripping me from sleep
Too much to do, too much work Les jours heureux glissent derrière moi,
Too much to do, too much work suspendus à mes chevilles
Too much to do, too much work je trébuche
et je me retrouve la tête la première dans demain,
sweet days drift behind me, tangling around my ankles écrasée dans l’asphalte,
tripping me up ----
I fall face first into tomorrow le rêveur a besoin d’espace pour son rêve
smashing into the pavement d’un ciel pour se libérer
et glisser entre les fissures
the dreamer needs space to dream sous le rebord des fenêtres.
a sky to free fall from Flotter avec la brise sans que rien ne me préoccupe,
to slip between cracks mais la réalité me replonge à l’endroit où je ne suis pas libre.
under window’s edge
to float onto the breeze without a thing to worry me La moindre inquiétude me consume,
but reality pulls me back to this place where I am not free Chaque jour je m’éveille au bruit d’une alarme.
Pas assez de temps ni d’espace
Pas assez de temps ni d’espace
Minute things consume me Pas assez de temps ni d’espace
Every day to wake to the alarm of Pas assez d’argent ni de grâce
not enough time, not enough space,
not enough time, not enough space Les plus beaux projets ont été détruits par le manque de...
Not enough time, not enough space Le tictac de l’horloge m’entraîne et en même temps
not enough money, not enough grace me dépasse, me laissant sur le bord du chemin
best plans laid, destroyed by an absence of … prête à être ramassée comme les ordures de la veille
the clicking of time, pulls me and at the same time bousillée et écrasée, pourrie et glacée.
passing me by, leaving me on the wayside Et si jamais je refusais d’être ainsi brinqueballée
to be picked up like yesterday’s trash pour juste me laisser aller,
wasted and smashed, rotten and cold laisser aller, laisser aller...
If I refuse this pushing and pulling
and let go, let go, let go… ... relax.
...relax
Version originale Traduction
5 - Je vis avec et tout va bien/ Metropolis 5/ Je vis avec et tout va bien/ Metropolis
Jean-Louis : Jean-Louis :
De battre mon cœur n’a de cesse My heart never skips a beat
Ma vie est accrochée à ce beat My life is hooked on it
Une existence pulsée A life pulsed like a rocket
Que je mène comme une fusée Casual about the gas that’s left
Sans souci du carburant qu’il reste A balanced life that sometimes freezes
Une existence mesurée For fear of premature wearing
Que je gère comme une image figée
Par crainte d’une usure prématurée
Desdamona : Desdamona :
Never have I been lost in this city Jamais n’ai-je été perdue dans cette ville
But instead, the city lost inside of me. Mais la ville s’est perdue en moi
Just beneath the skin it seeps, Elle s’infiltre sous ma peau
it drips, it creeps elle goutte, elle rampe
it rests, in sleep. elle s’y repose, ensommeillée.
The sharpness of we pillowed beings L’acuité de nos êtres de sommeil
projected onto slippery streets, projetés par les rues glissantes.
the juxtaposition of marshmallow memories La juxtaposition des souvenirs-guimauves
against the rust of unyielding dreams contre la rouille des rêves inébranlables
has traced itself under my fingernails s’est inscrite sous mes ongles
and become embedded in my psyche. et ancrée dans ma psyché.
This Metropolis turns to dust Cette Métropole devient poussière
and spreads wide as the grandest state. et s’étend comme une vaste contrée.
Inside my heart it pumps and thrusts, Elle bat et se propulse à l’intérieur de mon cœur,
a continent it makes. jusqu’à en faire un continent.
The veins are plucked, one by one, Les veines sont retirées une à une,
replaced by fragile shards remplacées par de fragiles tessons
that seemingly reflect our image. qui semblent nous refléter.
We get wrapped inside the shine Nous sommes pris dans cet éclat
because it’s so curiously vivid. si curieusement vivace.
These are your brothers, Voilà tes frères.
staring into the crystal ball of misfortune,​​​​​​​​ Observant à travers la boule de cristal du malheur
never truly seeing reality.​​​​​​​​​​​ sans jamais voir vraiment la réalité.
The balance, split into unequal parts,​​​​​​​​ L’équilibre se rompt en parts inégales
slashing cuts into the flowering skirt of our mother.​​​​​​​ envoyant ses morceaux dans les jupes à fleurs de notre mère.
She is trying to tell us something. Elle essaie de nous dire quelque chose,
But we have convinced her that she has no voice. mais nous l’avons convaincue de son mutisme.
Her children have become assimilated into the steel and smoke. Ses enfants ont été assimilés par l’acier et la fumée.
The dead have a silent film stretched across their faces. Un film muet recouvre le visage des morts.
Heart murmurs and celestial mirages, swooning from the Des murmures cordiaux et des images célestes
stench of the soot. s’évanouissent de la puanteur de la suie.
Whose hands built this city ? Quelles mains ont construit cette ville ?
Whose heart resides here ? Quels cœurs y habitent ?
Whose mind controls it ? Quel esprit la contrôle ?
Overlooked by the centuries Négligée par les siècles
Shift --- Change Déplacée — changée
Shift and change Déplacée et changée
Change shifts Le changement se déplace
… and the ladies dance for the heartless. … et les dames dansent pour ceux qui n’ont pas de cœur.
The divide becomes a wound too deep to recover from. Le fossé devient une blessure trop profonde à guérir.
Jean-Louis : Jean-Louis :
Depuis longtemps je meurs I have been dying for a long time
Mais le temps s’écoule avec insouciance Time often passes without caring
Parfois, fulgurances lucides Sometimes in a dazzling moment of lucidity
Je crois re-sentir I think I can taste its presence
Cette présence qui nous laisse tant d’absence leaving us with so much loneliness.
Alors on a peur et on prie That’s why we are afraid and pray
Mais de toutes façons But all in all
Ça n’a pas d’importance It doesn’t matter
On vit d’abord One lives
Sans même savoir par quelle porte Without even knowing which door
Nous sortirons de la vie Will kick him out of life.
Desdamona : Desdamona :
And still, the kings do not recognize their brothers Et pourtant les rois ne reconnaissent pas leurs frères.
The ones standing in the mine fields, Ceux qui sont à la mine :
These are your brothers, voilà vos frères.
frantically swinging machetes, Ils agitent frénétiquement leurs machettes
amputating their own limbs, amputant leurs propres membres
disconnecting themselves from humanity. et se déconnectant de toute humanité.
But you, you are made of iron Mais toi, tu es en acier
and neither their happiness or their sorrow et ni la joie ni le chagrin
can push the wind into your face. ne peuvent amener le vent sur ton visage.
Jean-Louis : Jean-Louis :
Je vis avec et tout va bien I have been living for a long time
Depuis longtemps je vis Time often passes without caring
Mais le temps s’écoule avec insouciance Sometimes in a dazzling moment of lucidity
Parfois, fulgurances lucides I think I can taste its presence
Je crois goûter Flooding into us
Une présence qui nous inonde And making us feel the world.
Et nous fait sentir le monde So we laugh or cry
Alors on sourit ou on crie But all in all
Mais de toutes façons It doesn’t matter
Ça n’a pas d’importance We leave the set
On sort du décors Without knowing why
Sans même savoir pour quelle raison We entered life.
Nous sommes entrés dans la vie
Version originale Traduction
6 - Un Etat intermédiaire 6/ Intermediate state
Je suis dans un état intermédiaire I’m in an intermediate state of mind
Rien ne me semble solide Where nothing seems solid
Je flotte dans une drôle d’atmosphère I’m floating in a strange atmosphere
J’ai la tête pleine de vide My head is full of emptiness
Ce doit être cet air délétère It must be this harmful air
Délétère la hache de guerre This harmful weapon of war
Oui ce doit être ça Yes that must be so
Le hash de guerre The weed of war
Ce nerf de la guerre This weapon of war
Guerre des nerfs War of nerves
Guerre de serfs War of serfs
Je suis dans un état intermédiaire I’m in an intermediate state of mind
Où l’humeur est aride My mood is dry
Pas de sourire à échanger Not one smile to share
Trop d’angoisse pour se dépasser Too worried to push myself
La tête dans le guidon d’un vélo que je ne conduis pas Head down on a track that I’m not leading
Je pédale et j’ai trop à faire I’m riding with too much to do
Pour voir plus loin que ce point noir I can’t see beyond the blackhead
Sur le bout de mon nez On the tip of my nose.
Je vis sans devenir I’m living without a destiny
Mon présent prend trop de place The present is taking up too much room
Pour que je regarde la vie en face I can’t face my life nor feed the roots of a future
Et nourrisse les racines d’un futur
Je suis dans un état intermédiaire I’m in an intermediate state of mind
Où mes envies sont bien trop chères Where what I want is too high
Bien trop chair And I want to be high
Un état intermédiaire qui me laisse un arrière-goût amer An intermediate state that leaves a bitter taste
Une drôle d’atmosphère où se dilue mes envies A funny atmosphere where my desires are diluted
Un état intermédiaire qui m’éloigne de toute énergie An intermediate state where I run out of energy
Immergé dans ma sphère, je n’entends plus la vie Floating in my world, life has become inaudible
Un état intermédiaire qui me laisse un arrière-goût amer This intermediate state leaves me with a bitter aftertaste
Une drôle d’atmosphère où flotte mon ennui A funny feeling where I drift along bored and insecure
Un état intermédiaire qui me tient suspendu This intermediate state of mind keeps me suspended
Au dessus de ma vie Way above my life.
Et pourtant je suis là Yet here I am
Dans un monde riche d’intermédiaires Living in a world full of intermediaries
Qui n’ont pas toujours une âme Who don’t always have a soul
Qui n’agissent pas toujours Who don’t always act
Dans les limites d’un état Within the limits of a state
Pas d’âme, pas d’état, pas… No soul no state no…
Ils pénètrent jusque dans ma sphère They move up to my world,
Et entrent sans avoir de clef And with no key
Sans y être invité And no invitation they enter
On se nourrit de mes actes, de mes pensées They live off my actions
Sans me demander s’ils sont à prendre Careless to ask if they are on sale
Sans me demander s’ils sont à vendre Careless to ask if they are to take
Je vis dans un état intermédiaire I’m in an intermediate state of mind
Où mes envies sont bien trop simples Where what I want is too low
Bien peu chères Definitely too low
Un état intermédiaire I’m living in an intermediate state of mind
Où l’on n’est plus solidaire Where nobody stands together
Un état précaire qui incite à la guerre An insecure state that pushes you to war
Chacun pousse son angoisse Everybody advances his fear
Comme un pion sur le damier de la vie Like a pawn on the checkerboard of life
On n’y joue pas d’égal à égal The game is not played between two equals
Mais d’égo à égo But between two egos
Je vis dans un état intermédiaire I’m living in an intermediate state
Ou l’on n’apprend pas à vivre Where you don’t learn how to live,
Où l’on envisage plus souvent l’autre Where fellowmen are more competitors than friends
Comme un concurrent plutôt qu’un ami
Un état intermédiaire qui me laisse un arrière-goût amer I’m in an intermediate state of mind
Une drôle d’atmosphère où se dilue mes envies Where what I want is too obvious
Un état intermédiaire qui m’éloigne de toute énergie Definitely too obvious
Immergé dans ma sphère, je n’entends plus la vie This intermediate state leaves me a bitter taste
Un état intermédiaire qui me laisse un arrière-goût amer A funny atmosphere where my desires are diluted
Une drôle d’atmosphère où flotte mon ennui An intermediate state where I run out of energy
Un état intermédiaire qui me tient suspendu Floating in my world, life becomes inaudible
Au dessus de ma vie This intermediate state leaves me with a bitter aftertaste
A funny feeling where I drift along bored and insecure
This intermediate state keeps me suspended
Way above my life.
7- Soft and Sad 7- Soft and Sad
Pas de paroles
Version originale Traduction
8 - Quiet, you got to keep quiet 8/ Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Je cherche depuis longtemps For a long time
Un endroit tranquille I’ve been looking for a quiet place
Où rien n’est prévu where nothing is planned
Mais où tout arrive and where anything can happen,
Un endroit qui n’est pas forcément quelque part A place that can be nowhere
Qui permet d’être partout and could be everywhere
Un endroit que je ne transporte pas A place I don’t carry around
Mais qui est toujours là But yet is always there
Un endroit où je suis seul A place where I can be alone
Même au milieu du monde Even in the middle of the world
Et qui soit le mien A place that is all mine
Comme à chacun Or everybody’s.
Parfois dans un calme intérieur Sometimes in an inner calm
je sens ce lieu I feel the spot
tellement près So close
Mais je m’agite But I fidget
et sitôt il disparait And straight away it disappears
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester
Je cherche un son dans tout ce bruit I search a sound within the noise
Je n’entends plus ma note I can’t hear my note
Elle doit être couverte par une grande agitation It must be smothered in the confusion.
Et Je cherche And I keep searching
Mais je suis sous tension But I’m under pressure.
Les vumètres sont dans le rouge The meters are in the red
Et s’éloigne ce silence And this silence I cherish since birth
Que j’abrite depuis ma naissance and that will survive me
Et qui me survivra floats away.
Dommage j’aimerai pourtant Pity, I would like so much to
Placer ce silence au milieu du bruit Place this silence within the noise
Comme on organise les sons Just as we organize sounds
Pour faire de la musique To make music
Et donner du sens and give a meaning to all the clutter.
A tout ce fatras
Parfois dans un calme intérieur Sometimes in an inner calm
J’entend ce son I can hear this sound
tellement près So close
Mais je m’agite But I fidget
et sitôt il se tait And straight away it disappears.
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester
Quiet you got to keep Calme, tu dois rester calme
Quiet you got to keep quiet Calme, tu dois rester...
Quiet you got to keep
Version originale Traduction
9 - Physical Mood/ The Wake 9 - Humeur physique / La veillée
At the wake À la veillée
There are no mourners Pas d’endeuillé
Les larmes sont prises pour de la souffrance.
Tears are mistaken for misery Ces gémissements et pleurs aigus,
Those wails and high pitched cries, a river Une rivière
To carry the broken bodied liquor of life Qui transporte la liqueur incarnée de vie qui s’est tarie.
looking for a new host continent to occupy Cherchant une nouvelle terre d’accueil à occuper
Those tears, that tributary, born to wake the spirit Ces larmes, cet affluent, nées pour réveiller l’esprit
and send it away like message in a bottle et l’envoyer au large comme un message dans une bouteille à la mer.
One kiss, Un baiser,
one prayer, Une prière,
One hope for freedom Un espoir de paix
One Step Un pas en terre sacrée.
on hallowed ground
They sing, Ils chantent
inviting the earth Invitant la terre,
to swallow up the body À avaler le corps
So the soul is not tempted Afin que l’âme ne soit pas tentée
to re-enter it’s familiar home de revenir à sa demeure familière
dilapidated and worn past this life dilapidée et usée au-delà de la vie.
Let them sing you into a new zip code, new language Laisse-les te louer à travers une nouvelle ville
Pour spirits for the spirits Une nouvelle langue,
Let them pray you into a reality you can swim in Verser une eau de vie aux fantômes
Your heart a life jacket, Laisse leurs prières évoquer une réalité où tu pourras te baigner
leaving you buoyant and drifting Faire de ton cœur un gilet de sauvetage
and when you arrive Enthousiaste et dérivant,
You wake Et lorsque tu arriveras...
Le réveil.
10- Corps à corps 10- Corps à corps
Pas de paroles
Version originale Traduction
11 - Éducation physique 11/ Physical education
S’endormir ou aimer To go to sleep or to love
Résister, ne pas fuir To resist, not to flee
S’aventurer sans frémir To take a chance without trembling
Mettre tout dans le geste To give everything within a gesture
S’engager, nu To be involved, naked
Parce qu’un corps For the body knows only one language
Ne connaît qu’un langage spoken hand-to-hand.
Le corps à corps.
Au mot je vibre,mais Words make me quiver, but
Sous la caresse je meurs... et je renais caresses make me die… before they get me back to life.
Elle atteint mon âme Before they’ve even touched my skin
Plus vite qu’un verbe imprécis They reach my soul
Qui se dissous dans les méandres de mon esprit, Faster than any inaccurate word
Avant même d’avoir effleuré ma chair. Dissolved into the meanders of my mind
D’ailleurs ! pourquoi "Le" verbe By the way, what is the Word
J’en connais plein moi de verbe I know all kind of words
Et aucun à lui seul and none alone is worth all the words,
Ne vaut tous les autres,
Alors qu’une seule caresse ! ... But it takes only one caress… !
S’endormir ou aimer To go to sleep or to love
Résister, ne pas fuir To resist, not to flee
S’aventurer sans frémir To take a chance without trembling
Mettre tout dans un geste To give everything within a gesture
S’engager, nu To be involved, naked
Parce qu’un corps For the body knows only one language
Ne connaît qu’un langage Shared with all bodies
En partage avec tous les corps
Faiblesse ou noblesse ? Am I weak or noble ?
Mon livre n’est que la promesse My book only promises
D’une caresse, Caresses
L’abandon de la conduite centralisée The surrender of the central mind
Pour une répartition plus cellulaire de l’esprit To a better cell distribution of the spirit.
Je ne sais que ce que mon corps sait I only know what my body knows
Je ne lis que le geste I only read gestures
Les autres langues m’ennuient Other languages bore me
J’habite ce pays,ou tout se coordonne I live in this land
Pour donner corps Where everything is put together
Et ce pays c’est moi To give substance,
Un quant-à-soi où il reste de faire entrer And I am this self-sufficient land
Le monde entier, Wherein the whole world with its consciousness
Conscience incluse. Still remains to enter.
Réjouissant paradoxe que cette concentration Such concentration in the distribution
Dans la répartition. Is a fun paradox.
Habiter son corps pour être dans chacune de ses maisons I live in my body
Être partout pour être en un seul endroit And take place in every of its houses
Le seul endroit où on peut être. I am everywhere so as to be in one place only
Which is myself,
En soit, n’est ce pas le mieux ? Is there anything better ?

Contacts - Infos

Jean-Louis Pommier
Les Rentières 72110 Courcemont
06 60 78 44 88 / 02 43 33 91 73
jelopom@free.fr

Sites internet :
www.yolkrecords.com
www.jelopommier.com